Titre : Mon anniversaire, ma première nuit d’amour.

O.S. inspirée du projet : 7 nenme no dou kyonin de Shii Kuiosawa.

Rating : - 18

Genre : yaoi, lemon

Auteur : Mag

Note : Bon anniversaire à Passion Fruitée, merveilleuse team dirigée par Kahori fan de Yuuri qui m’a convertie (ça rime et oui hu hu hu)

 

Shino installé sur son lit lisant pour la 10ème fois au moins les « aventures tumultueuses d’Hibiki » soupira. Il posa son ouvrage sur la table de chevet qui se trouvait près de son lit et se leva d’un air las.

Il prit un marqueur dans le porte-crayon posé sur son bureau et se pencha en avant afin de mettre à jour la date sur son calendrier mural.

 

Le «lundi 2 mars » était désormais marqué d’une croix noire.

 

Juste à côté, la date du « mardi 3 mars » était entourée d’un cercle rouge et généreusement décorée de petits cœurs de la même couleur.

 

-         Plus que quelques heures… murmura Shino pour lui-même.

 

Plus exactement 2 heures et 14 minutes à attendre. Enfin ! Demain serait le grand jour ! Date à laquelle il fêterait son 20ème anniversaire, deviendrait majeur et accessoirement –il l’espérait du fond du cœur- perdrait sa virginité !

 

Cela faisait deux ans et 7 mois qu’il vivait avec Tatsuya-chan de 8 ans son aîné, l’un des meilleurs amis de son grand-frère Minoru. Tous deux se connaissaient depuis l’enfance. Tatsuya-chan avait continuellement pris soin de Shino et celui-ci l’avait toujours considéré comme la personne la plus importante dans son coeur. Après que Shino et Tasuya-chan se soient séparés durant 7 années, de part les circonstances de la vie, ils se retrouvèrent de nouveau ensemble après que Minoru ait demandé à Tatsuya-chan de prendre soin de son petit frère.

 

Leur cohabitation avait été difficile au début. Shino ayant toujours peur d’être un poids pour qui que ce soit avait eu quelques scrupules à venir vivre chez Tatsuya-chan. Mais cette impression d’être « de trop » s’estompa bien vite lorsque Tatsuya-chan et lui s’aperçurent qu’ils avaient des sentiments réciproques l’un pour l’autre. L’amitié avait laissé place à l’amour et ils étaient désormais amants.

« Amant » était un grand mot. Leur relation, au stade où elle se trouvait n’incluait malheureusement pas le fait d’avoir des relations sexuelles. Tatsuya-chan avait en effet refusé de faire l’amour à Shino avant que celui-ci ne soit majeur. C’était une question d’éthique et surtout une manière de ne pas gâcher la confiance que Minoru avait placée en lui pour s’occuper de son jeune frère.

Autant dire que ce genre de résolution avait « pollué » la vie du jeune lycéen qui n’avait pourtant pas été en reste en matière de séduction pour tenter de faire succomber son amoureux…en vain. Il avait tout essayé : le harcèlement, les situations cocasses comme par exemple déambuler nu dans l’appartement prétextant avoir oublié un vêtement ou une serviette ou les propositions à double sens… rien n’avait marché. Shino s’était donc résigné quelques semaines auparavant à attendre bien sagement la date de son anniversaire pour enfin… se venger de Tatsuya-chan qui l’avait ainsi fait languir ! Comment est-ce que Tatsuya pouvait rester maître de ses émotions ? N’était-il pas amoureux de lui ? Ne pensait-il pas à Shino, en pleine adolescence qui avait - comme tout jeune qui se respecte - des désirs sexuels à assouvir ?! Oh bien sûr, le couple d’amoureux ne s’était pas contenté de s’embrasser, ils s’étaient laissé aller à quelques caresses mais sans jamais aller bien loin… c’est ce qui rendait les choses plus frustrantes !

 

-         Shino ? Intervint une voix derrière le jeune homme le faisant sursauter.

-         Hein ? S’exclama Shino en se retournant.

-         Excuse-moi, j’ai frappé mais tu n’as pas répondu. Tu devrais aller te coucher, il se fait tard, fit Tatsuya-chan en entrant dans la chambre.

-         Je ne suis plus un gamin tu sais, il n’est même pas 11 heures ! Protesta Shino.

-         Je te rappelle que tu es allé te coucher à minuit hier, c’est une très mauvaise habitude. Si tu n’as pas assez de sommeil, tu n’arriveras pas à te concentrer sur tes études.

 

Shino fit la grimace. Il s’abstint de répondre à cette dernière remarque. La chose qui l’empêchait de se concentrer sur ses études actuellement était davantage sa relation avec Tatsuya-chan que le manque de sommeil !

 

-         Très bien, j’y vais… concéda Shino. Mais c’est dimanche demain de toute façon alors une heure de plus ou de moins…

-         Ce n’est pas une raison, fit fermement Tatsuya-chan. T’es-tu brossé les dents ?

 

Shino jura en levant les yeux au ciel.

 

-         Non mais tu me prends vraiment pour un gamin ! J’ai 20 ans, 20 ans ! S’exclama-t-il.

-         Faux. Tu n’as que 19 ans pour l’instant et ce pour quelques heures encore, tu n’es donc pas majeur alors tout ce que tu as à faire c’est d’obéir bien sagement.

 

Le jeune garçon se jeta sur son lit, s’installa sous le drap et remonta sa couverture jusqu'à son front de sorte que Tatsuya-chan ne puisse plus le voir.

 

-         Je suis couché maintenant t’es content, fit Shino de mauvaise humeur. N’oublie pas d’éteindre la lumière en sortant.

 

Tatsuya eu un petit sourire. Il tourna les talons, éteignit la lumière et referma la porte.

 

Maugréant seul dans son lit, Shino mit quelques temps à s’endormir. Il avait hâte d’être le lendemain pour prendre sa revanche sur son tuteur qu’il se jurait de faire « souffrir ». Oh oui, il le regretterait ! il le supplierait ! Shino avait bien l’intention de lui faire « payer » ces longues heures d’agonies passées dans son lit frustré.

 

Le jeune homme était endormit depuis quelques temps lorsqu’il perçut au beau milieu de son rêve le mouvement étouffés de quelqu’un qui se tenait près de lui. Il ne savait pas vraiment s’il était en plein songe ou non. Bientôt, il sentit un souffle chaud sur sa joue droite, puis la caresse d’un baiser. Une main lui effleura les cheveux. Il remua légèrement. Une autre main vint se poser sur son ventre et remonta doucement. Quelqu’un semblait murmurer quelque chose mais Shino était confus, son cerveau ne comprit pas les mots qui lui parvenaient vaguement à l’oreille. Il sentait les caresses d’une main inconnue le parcourir tout entier, s’arrêtant un moment… puis reprenant sa course d’une lenteur calculée. Sentant la chaleur de son corps augmenter petit à petit, il émit un râle, se mouvant au même rythme que cette main experte qui s’attardait désormais sur son buste. Des lèvres chaudes et douces vinrent se poser sur les siennes. Il sentit une langue effleurer ses lèvres puis s’insinuer dans sa bouche. Il se contentait de se laisser aller, ses forces déjà endormies semblaient le quitter toujours plus. Il avait l’impression que sa propre langue fondait pour ne devenir qu’un seul membre avec celle de son partenaire d’un songe dont il percevait le goût mentholé de son haleine. Il pensa furtivement que son rêve n’aurait pu lui sembler plus réel. Que c’était agréable ! Après quelques secondes, les lèvres de son partenaire quittèrent les siennes pour se glisser au creux de son cou descendant vers sa poitrine. Shino sentait que quelqu’un défaisait un à un les boutons de son pyjama puis de nouveau les lèvres douces et chaudes de l’inconnu s’aventurèrent vers l’un de ses tétons. Une langue vint en taquiner la pointe durcie. Le jeune homme se cambra en gémissant.

Deux mains vinrent ensuite jouer avec l’élastique de son bas de pyjama, le vêtement glissait lentement sur ses hanches puis son bas-ventre et enfin le haut de ses cuisses.

Ce geste quelque peu provocateur acheva d’éveiller la conscience endormie de l’adolescent. Il écarquilla les yeux surpris. La première chose qu’il vit fut la lumière diffuse de sa lampe de chevet. Puis aventurant son regard vers le bas, il aperçut une touffe de cheveux bruns qui ne lui était pas inconnue.

 

-         Tatsuya-chan… murmura-t-il surpris.

 

Le principal intéressé releva la tête, eut un petit sourire et dit :

 

-         Tu es réveillé.

 

Comment ça « tu es réveillé ? » Pensa Shino surpris. Bien sûr qu’il l’était ! Qu’est-ce que Tatsuya-chan était en train de faire ? Pourquoi était-il dans sa chambre ?

 

-         Qu’…est-ce que tu fais ? Demanda Shino rougissant en voyant son compagnon à demi nu penché au-dessus de lui.

 

Tatsuya-chan se contenta de sourire avec douceur approchant son visage de celui du jeune homme. Il murmura avant de l’embrasser :

 

-         Bon anniversaire.

 

« Heeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee ????????? » S’exclama intérieurement Shino ahuri les yeux écarquillés ne comprenant pas ce que Tatsuya-chan était en train de faire. Il s’écarta vivement.

 

-         Attends… qu’…qu’est-ce qu’il te prend ? Bégaya le jeune homme le visage écarlate.

-         Il est minuit passé. Répondit Tatsuya-chan. Tu as 20 ans et tu es désormais majeur.

 

Shino regarda discrètement l’horloge de son radio réveil qui indiquait 00H22.

 

-         Oui c’est vrai… murmura le jeune homme qui ne savait quoi dire d’autre.

-         J’attendais ce jour avec impatience Shino, fit doucement Tatsuya-chan en l’embrassant furtivement sur les lèvres. Nous pouvons maintenant faire l’amour.

-         L’a…l’amour ?! Répéta hébété Shino.

-         Huh huh, acquiesça dans un murmure Tatsuya en lui mordillant l’oreille. Je ne peux plus attendre une minute de plus.

 

« Vraiment ?! » Pensa Shino étonné. Il n’aurait jamais imaginé Tatsuya-chan d’habitude si sûr de lui et calme devenir aussi impatient.

 

-         Désormais nous pouvons faire ce que tu mourrais d’envie de réaliser, ajouta Tatsuya-chan avec un sourire en s’écartant légèrement.

 

Shino, le visage déjà écarlate s’embrasa de plus belle

 

-         Tu parles de moi comme si j’étais un pervers ! S’exclama-t-il indigné.

 

Tatsuya-chan eut un petit rire.

 

-         Est-ce que… commença-t-il en lui caressant le torse, on peut continuer ?

 

Shino avait le cœur qui battait la chamade. Que devait-il répondre à ça ? Il avait tellement rêvé de cet instant. Il y avait à peine quelques heures qu’il s’était juré de prendre Tatsuya-chan pour faire l’amour avec lui, même par la force. Il s’était inventé nombreux scénarios, avait tout préparé mentalement… mais maintenant que le temps était venu, voilà qu’il ne savait plus quoi faire ni quoi penser.

 

Tatsuya-chan sembla percevoir son trouble.

 

-         Ne t’inquiète pas, tout va bien se passer, fit-il en l’embrassant amoureusement.

 

Le jeune homme passa ses bras autour du cou de son compagnon. Le brun commença à caresser le torse de Shino, approfondissant son baiser.

La force de leur désir mutuel était montée d’un cran. L’atmosphère qui était il y a un instant posée se faisait plus lourde, plus brûlante.

 

- A… attends l’interrompit une nouvelle fois Shino le souffle court.

- Qu’est-ce que tu as ? Demanda Tatsuya-chan doucement. Est-ce que par hasard, tu aurais peur ? Ajouta-t-il taquin.

- Bien sûr que non ! S’exclama Shino fièrement. C’est juste que… commença Shino doucement. Je m’étais toujours imaginé que… tu serais celui qui serait en dessous. Finit-il en rougissant.

 

Tatsuya-chan éclata de rire.

 

-         Je ne vois pas vraiment quelle différence ça fait que tu sois celui qui prend ou non les directives.

-         Il y a une sacré différence ! S’exclama Shino indigné qu’il puisse rire de sa remarque.

 

« Surtout quand on sait ce qui arrive a celui qui est en dessous » pensa-t-il furtivement en serrant la mâchoire.

 

-         Ecoute Shino, fit Tatsuya-chan en prenant son visage entre ses mains. Ça n’a vraiment pas d’importance souffla-t-il. Nous avons attendu assez longtemps maintenant tu ne crois pas ?

 

Le cœur de Shino battait à tout rompre. Il se perdit un moment dans le regard de son compagnon puis acquiesça silencieusement. Tatsuya-chan s’approcha du jeune homme et l’embrassa avec douceur. Shino enlaça son compagnon, transformant leur baiser en un échange passionné. Tatsuya-chan força le jeune homme à s’allonger, il s’écarta légèrement et reprit son exploration, caressant chaque parcelle du corps de son amant. La respiration du jeune homme s’accéléra. Ne sachant trop quoi faire, Shino se contenta d’observer son compagnon qui achevait de lui enlever son bas de pyjama. Il ferma les yeux lorsqu’il sentit la main du brun emprisonner sa virilité, se mordant la lèvre.

- Tatsuya-chan … murmura Shino en se cambrant lorsqu’il sentit celui-ci faire de lents va-et-vient sur son membre dressé.

Le brun regardait Shino prendre plaisir à ses caresses, il le trouvait si sexy. Les joues rosies, le souffle court, se retenant visiblement de gémir, c’était pour lui le plus touchant des spectacles. Imprimant mentalement chaque expression du visage de son amant, il accéléra le mouvement, masturbant le jeune homme qui semblait déjà sur le point de jouir.

Tatsuya-chan savait que pour Shino cette expérience était la première, il ne voulait pas le brusquer. Tout ce qu’il voulait c’était de le voir heureux. Il sentit les mains de Shino s’agripper à ses épaules, son visage se renversa tout naturellement sur le côté, savourant les sensations que lui procuraient ces caresses.

- N’essaie pas de te retenir Shino, murmura son compagnon. Laisse toi aller, fit-il en accélérant encore ses mouvements.

Le brun n’eut pas à attendre très longtemps, Shino s’accrocha à lui comme s’il craignait de tomber dans quelconque abîme, la respiration saccadée, son corps se cambra.

- Tat… Tatsuya-chan, gémit Shino. Je… je vais….

Le jeune homme ne put terminer sa phrase, il se libéra dans un gémissement rauque.

Shino haletant se contentait de savourer la sensation grisante qu’il venait de ressentir. Il n’eut pas le temps de reprendre contenance que déjà Tatsuya-chan l’assaillait de caresses et de baisers.

- Qu’est-ce que tu fais ? Demanda-t-il alarmé lorsque son amant lui écarta légèrement les cuisses et approcha son visage tout près de sa virilité.

- Détends-toi, je ne vais pas te manger… si je puis dire… le taquina Tatsuya-chan.

- Tu ne vas pas…. S’exclama Shino les yeux écarquillés.

- N’aie pas peur, fit Tatsuya-chan, je te promets de ne pas te faire mal.

Le brun commença à embrasser doucement le sexe du jeune homme.

- Tatsuya… chan c’est dégoûtant, fit Shino en tentant d’écarter le visage de son tuteur.

Il leva son visage vers lui en disant :

- ça n’a rien de dégoûtant Shino, c’est une façon de se donner du plaisir mutuellement.

- Mais… tenta de discuter le jeune homme

Tatsuya-chan pris la verge de Shino dans sa main et commença à la caresser.

- Fais-moi confiance, murmura-t-il. Tout ce que je veux c’est te rendre heureux.

Shino se mordit la lèvre, le simple contact de Tatsuya-chan sur son intimité le rendait fou. Le brun embrassa de nouveau le membre du jeune homme. Se redressant quelque peu, Shino posa ses deux mains à plat sur le lit, se cambra vers l’arrière et se laissa galvaniser par les sensations que lui procurait les caresses du brun. Bientôt, Tatsuya-chan porta la virilité du jeune homme à sa bouche et commença ses mouvements de va-et-vient. Les mains posées sur les cuisses de Shino, il se mit à accélérer, suçant le membre qui se durcissait de minute en minute.

Shino reversa la tête en arrière, la respiration saccadée, il se contentait de subir cette lente torture, réprimant quelques gémissements qui lui montaient à la gorge. Jamais il n’avait connu pareille sensation, c’était si bon, si agréable. Tatsuya-chan l’initiait aux plaisirs de la chair avec tant de naturel, il se sentait de moins en moins gêné. L’effort qu’il fournissait pour se maintenir sur ses deux bras était néanmoins une véritable agonie. Lorsque Tatsuya-chan accéléra les mouvements de sa bouche sur sa virilité, Shino crut qu’il allait défaillir. Ses bras ne le soutenant plus, il se laissa tomber sur le lit se cambrant dans un long gémissement.

- Yuuri, Yuuri… appelait-il entre deux assauts du brun sur son membre utilisant pour la première fois, le prénom de son compagnon.

Les sensations étaient tellement grisantes, tellement extatiques que le jeune homme n’eut pas le temps de prévenir son amant. Il se libéra dans un cri. Tatsuya-chan avala la semence de son compagnon. Shino, la respiration haletante, les joues empourprées se redressa avec ses dernières forces sur ses avant bras et murmura dans un souffle :

- Pardon…

- Ne t’excuse pas, ce n’est pas grave, murmura Tatsuya-chan doucement avant de capturer les lèvres du jeune homme pour lui offrir le plus langoureux des baisers.

Tatsuya-chan acheva d’ôter les vêtements qui lui restaient et s’allongea sur Shino. Leurs deux corps brûlants semblaient s’attirer l’un et l’autre comme des aimants. Tatsuya-chan commença à embrasser chaque parcelle du corps de son amant, goûtant à sa peau salée, taquinant ses mamelons tendus de désir. Shino caressait les cheveux bruns de son tuteur. Il voulait lui aussi lui faire plaisir, il voulait le toucher, l’embrasser. Il lui caressait les épaules, quémanda un baiser auprès de Tatsuya-chan qui ne se fit pas prier pour accéder à sa requête. Shino fut surpris de la force du désir de son amant, il pouvait le sentir, contre son bas-ventre. Lorsque leur baiser prit fin, Tatsuya-chan murmura à l’oreille de Shino.

- Mets-toi sur le dos.

Le jeune homme fut un peu surpris par sa demande, il obéit malgré l’appréhension qu’il ressentait.

Le brun se mit de nouveau à le caresser, embrassant ses épaules, descendant le long de sa colonne vertébrale, s’attardant au creux de ses reins et enfin, embrassa les fesses du jeune homme. Shino haletait, il avait l’impression que son corps tout entier s’embrasait. C’était si bon…il porta ses mains aux barreaux du lit, s’y accrochant désespérément. Il avait l’impression de devenir fou. Ses mains se crispèrent néanmoins sur les barreaux froids du montant du lit lorsqu’il sentit l’index de Tatsuya-chan s’insinuer dans son intimité.

- Ah… Tatsuya-chan… gémit Shino en esquissant une grimace de douleur.

- Ne t’inquiète pas Shino, il faut juste que je t’habitue, tout ira beaucoup mieux bientôt, fit son amant d’une voix douce.

Comme mu par un instinct naturel, Shino souleva ses hanches facilitant le travail de son compagnon. Celui-ci inséra alors un second doigt à l’intérieur du jeune homme ce qui lui arracha un cri de douleur.

- Je suis désolé Shino, fit Tatsuya-chan en lui enserrant la taille de son autre main et en se collant à lui.

Shino s’agrippa aux barreaux, tentant de réprimer un autre gémissement de douleur. Le brun laissa errer la main qui enserrait la taille du chanteur vers son bas-ventre, il emprisonna sa verge et commença à la caresser. Shino ferma les yeux, le cœur battant.

Tatsuya-chan retira ses doigts de l’étroit orifice de son partenaire et posa sa main sur sa hanche tout en continuant à le caresser de son autre main.

- Shino, est-ce que tu es prêt ? Demanda doucement son compagnon.

Le jeune homme n’en était pas bien certain, mais il avait un mal fou à se concentrer, les frictions qu’exerçait le brun sur son membre lui faisaient perdre la tête.

- Shino ? Répéta Tatsuya-chan.

- Oui… souffla Shino, viens.

Tatsuya-chan pénétra lentement le jeune homme, en essayant de lui faire le moins de mal possible. Shino gémit néanmoins de douleur et se mordit la lèvre.

- Pardon, murmura Tatsuya-chan près de son oreille.

Lorsqu’il fut entièrement en Shino, il commença à onduler doucement son bassin, maintenant les hanches de son amant. Le jeune homme s’accrochait au montant du lit et haletait, la douleur qu’il ressentait disparut bientôt, faisant place à un bien-être insoupçonné.

Tatsuya-chan sentit le corps de Shino se détendre, il accéléra en serrant le jeune homme plus étroitement contre lui. Le souffle des deux amants se répercutait en écho dans la chambre, s’accélérant de plus en plus. Le brun, malgré le plaisir qu’il éprouvait se sentait néanmoins frustré de ne pouvoir observer le visage de son amant. Il se retira donc doucement et força gentiment Shino à se retourner pour lui faire face. Il se glissa entre les cuisses du jeune homme, lui souleva les hanches avant de le pénétrer une nouvelle fois. Le jeune homme passa ses bras autour du brun, s’accrochant à ses épaules, enserrant ses cuisses autour de ses hanches. Le visage empourpré, le souffle court, il fermait les yeux, s’imprégnant du rythme que lui imposait Tatsuya-chan. Le brun, le visage niché au creux du cou de son amant, déposait une pluie de baisers sur sa peau, accélérant les mouvements de son bassin. Shino se cambra, étouffant un gémissement de plaisir.

- Shino… murmura Tatsuya-chan à son oreille en lui enserrant la taille.

Le jeune homme avait de plus en plus de mal à rester conscient, il se mordait la lèvre pour ne pas laisser échapper un cri. Il sentit Tatsuya-chan s’écarter un peu de lui. Lorsqu’il ouvrit les yeux, il rencontra son regard ambré posé sur lui.

- Pourquoi essaies-tu de réprimer ton plaisir ?

- Je ne sais pas…c’est la première fois…je pensais…murmura Shino gêné.

- Si tu trouves ça agréable, tu peux te laisser aller, souffla le brun en collant davantage son bassin contre celui du jeune homme, ondulant encore davantage les hanches.

Shino s’accrocha à Tatsuya-chan en gémissant.

- Tatsuya-… chan. Souffla-t-il. C’est bon…

- Appelle-moi Yuuri comme tout à l’heure, murmura le brun près de son oreille.

- Yu…Yuuri… haleta Shino les joues empourprées.

Le brun lui scella la bouche d’un baiser. Shino n’avait jamais connu un tel bonheur, son corps semblait changer alors que Tatsuya-chan lui faisait l’amour. Bientôt, le jeune homme s’accorda à son tour au rythme imposé par le brun, leur deux corps se mouvaient comme pour exécuter le plus exquis des ballets.

- Oh… Yuuri, gémit Shino qui sentait venir la jouissance.

Fermant à nouveau les yeux, il laissa échapper quelques gémissements de plaisir, encourageant le brun qui était lui-même sur le point d’atteindre l’orgasme. Le souffle de Tatsuya-chan s’accéléra, attrapant les mains de Shino, il entremêla ses doigts aux siens, s’agrippant à lui alors que son bassin ondulait de plus en plus vite. Le jeune homme serra davantage la pression de ses cuisses sur les hanches de son amant. Se sentant défaillir de plaisir, il pencha la tête en arrière, la bouche entrouverte, laissant échapper des gémissements de plus en plus rapprochés. Il sentit soudain un incroyable bien-être parcourir son corps. C’était le moment. Criant le nom de Tatsuya-chan, il se libéra, le corps cambré, en sueur. Le brun sentait lui aussi venir la jouissance. S’agrippant fortement aux mains de Shino, leurs doigts enlacés, il donna un dernier coup de reins, s’enfonçant jusqu'au plus profond de l’intimité de son amant et se libéra dans un gémissement rauque.

***

Plus tard lorsque l’atmosphère était revenue à la normal, les deux amants se contentèrent de rester silencieux dans les bras l’un de l’autre. Néanmoins, après un moment, Tatsuya-chan prit la parole :

-         Est-ce que tu vas bien ? Demanda-t-il doucement.

-         Hum… se contenta de répondre Shino.

-         Nous sommes définitivement passés à un stade supérieur… dit évasivement Tatsuya-chan.

-         Ouais... répondit Shino avec un sourire ravi.

-         Si Minoru apprend ce que je viens de faire, il me tuera pour sûr. Reprit Tatsuya-chan avec une grimace.

-         Mon frère se moque de ce qui je peux faire… fit Shino, tu n’as donc pas a t’inquiéter pour ça.

-         Tu te trompes, Minoru attache beaucoup d’importance à ce qui peut t’arriver. Il me tuera définitivement s’il l’apprend, répéta Tatsuya-chan.

-         Et bien faisons en sorte qu’il ne l’apprenne jamais répondit Shino souriant en embrassant furtivement Tatsuya-chan sur les lèvres.

Un nouveau moment de silence s’installa entre eux.

-         Oh, j’y pense, je ne t’ai pas donné ton cadeau. Fit soudain Tatsuya-chan.

-         Tu as un cadeau pour moi ? Fit Shino en se redressant vivement.

-         Bien sûr. Répondit Tatsuya-chan. Tu veux que j’aille te le chercher maintenant ou tu préfères attendre demain matin ?

-         Vas le chercher ! S’exclama Shino impatient.

Le brun céda donc à la requête de son compagnon et se leva. Shino ne put s’empêcher de rougir lorsqu’il vit le corps dénudé de Tatsuya-chan. Celui-ci traversa la pièce et ouvrit la porte de la chambre s’apprêtant à sortir. Il s’interrompit tout à coup.

-         Qu’est-ce que tu attends ? Demanda Shino surpris.

-         Ah… se contenta de répondre Tatsuya-chan bouche bée

-         Toiiiiiiiiiii… rugit soudain une voix derrière la porte.

Shino se leva rapidement et rejoignit son compagnon sans faire attention à sa nudité. Ce qu’il vit lui fit l’effet d’une décharge électrique.

-         Ni…nii-san… murmura-t-il étonné.

Minoru, le frère aîné de Shino se tenait devant la porte, un paquet à la main. Il semblait fou de rage et fusillait du regard Tatsuya-chan qui était resté pétrifié.

-         YURIIIIIII ! Rugit de nouveau Minoru le visage empourpré. TU AS OSÉ… MON PETIT FRÈRE… PERVERS… INNOCENT… COCHONERIES…

Minoru semblait tellement en colère qu’on avait du mal à comprendre ce qu’il disait.

Shino devina que son grand frère avait dû vouloir lui faire une surprise et qu’il était sans doute venu leur rendre visite à l’improviste… malheureusement, celui-ci avait dû entendre des choses qu’il n’aurait pas dû.

-         Qu’est… qu’est-ce que tu fais ici à une heure pareille ? Demanda Tatsuya-chan d’une voix suraigüe en attrapant un vêtement qui traînait sur le sol de la chambre afin de cacher au mieux sa nudité.

La voix de Minoru monta de plusieurs décibels :

-         DEVAIS ARRIVER HIER SOIR… FAIRE UNE SURPRISE… FICHU TRAIN EN PANNE… PLUS DE 6 HEURES DE RETARD… ARRIVÉ ICI… ET TOI…ET LUI… bégaya Minoru visiblement au bord de la crise de nerf en les pointant tour à tour du doigt. DÉGOUTANT… VIOLEUR… GÂCHÉ SA VIE… VAIS TE TUER !

Lorsqu’il eu prononcé les mots « vais te tuer » Minoru lâcha son paquet et se précipita sur Tatsuya-chan pour l’étrangler. Tatsuya-chan évita son meilleur ami de justesse, il sortit de la pièce en trombe suivit très vite de Minoru qui le coursait.

Shino resta seul au beau milieu de la pièce comme un idiot le regard ahurit. Le spectacle auquel il venait d’assister l’avait laissé sans voix. Son frère… son frère était venu pour son anniversaire ? Il était venu le voir, avec un cadeau ? Lui qui ne lui avait jamais vraiment montré d’intérêt… il s’était souvenu de son anniversaire, était venu le voir et, comme l’indiquait l’était dans lequel il se trouvait, s’inquiétait de savoir ce qui pouvait lui arriver.

Le jeune garçon sentit les larmes lui monter aux yeux. Ce constat, il le reconnaissait bien volontiers, lui faisait énormément plaisir. Tatsuya-chan avait donc raison lorsqu’il disait que Minoru faisait un complexe de grand frère vis à vis de lui. Il avait raison lorsqu’il disait que celui-ci l’aimait. Dire que pendant toutes ces années il avait cru que son grand frère le détestait, il avait cru être un poids pour lui.

 

-         REVIENS ICI JE VAIS TE TUER ! TU AS OSÉ TOUCHER MON PETIT FRÈRE !!! Entendit Shino dans le lointain.

 

Le jeune homme eu un rire rauque, les larmes coulaient sur ses joues dans le même temps. Il comprit à cet instant qu’il avait auprès de lui deux personnes qui l’aimaient vraiment, qu’il n’était un fardeau pour quiconque et… qu’il ne serait plus jamais seul.

 

Shino pensa alors qu’il n’aurait pu rêver d’un meilleur anniversaire.