Titre: Blanche-neige et les sept nains.

Auteur: Keiji Kuro

Disclamer : les personnages sont à Higuri Yuu (de la série Gakuen Heaven)

Pairing: euh et bien c’est pas le couple du 1er tome mais du 2ème KeitaxNakajima

Rating: probablement NC-17 (lemon) à la fin enfin si je respecte ce que je voulais…

Commentaire: Mmmh, bon c’est une fanfic de pur délire, je décline toute responsabilité quant à l’état dans lequel vous vous retrouverez pendant et/ou après la lecture de cette fan fiction ^o^° (j’ai moi-même oublié mes cachets quand j’en ai écrit les grandes lignes)

 

 

 

 

 

Blanche-neige et les sept nains

 

 

 

 

 

            Il était une fois, un soir d’hiver, un enfant blanc comme la neige, aux lèvres rouge sang, aux cheveux noir ébène était né ; il fut appelé Blanche-neige.

 

Quinze longues années s’étaient écoulées, Blanche-neige s’était métamorphosé en un beau jeune homme ; des yeux bleu, ses cheveux noir de jais étaient à présent d’un très joli roux (après décoloration). Il passait ses journées à chanter.

 

Sa belle-mère, la Reine (Kaoru-sama) étant de méchante humeur, se dirigeait vers sa chambre:

- Il me casse les oreilles, il peut pas se la fermer un peu?! Et en plus on est bientôt le 14 février! Le jour le plus important de l’année! Mon ANNIVERSAIRE!!! Je VEUX  des chocolats!!!! Et quand je pense que tous les courtisans du royaume vont venir pour LUI en offrir et pas pour moi!!!!!! Tout simplement parce qu’il est en âge de ce marier!!! C’est inadmissible!!!!!!!!!!!!!!!

 

Une fois à destination, elle renvoya les gardes se trouvant à sa porte, entra et s’exclama devant son propre reflet:

- Miroir mon beau Miroir, qui va avoir le plus de chocolat cette année?!

Son reflet se brouilla pour faire apparaître le visage de Ichijo-sempaï qui répondit:

- Le plus de chocolat? Bah… Blanche-neige bien sûr! Fit-il, un sourire sadique aux lèvres.

- QUOI?! Je ne le supporte plus!!! Qu’on le TUE!!

 

Blanche-neige passant devant la porte à ce moment là, ayant tout entendu, prit peur et s’enfui à toutes jambes! Descendant à toute vitesse les étages sur la rampe d’escalier, il passa en coup de vent devant les gardes de la porte d’entrée du château,  foula à toute vitesse la pelouse en direction de la forêt du nom de Bell Liberty Wood, y entra et s'arrêta épuisé sous un arbre.

 

« Eh Oh! Eh Oh! On rentre du boulot! Eh Oh!... »

??Attendez! Regardez là! Dit tout d'un coup Prof (Endo) pointant son doigt en direction de Keita.

-?Où ça?! Atchoum! Où ça?! Atchoum! (Naruse-sempaï)

-?Allons-y! Décida Joyeux (Umino-senseï) avec un immense sourire.

- Moi je veux pas y aller! Fit remarquer Grincheux (Shinomiya-sempaï)

- S’il te plaît… viens avec nous supplia Timide (Iwai-sempaï)

Dormeur (Le chat Tonosama) était  assoupi sur joyeux depuis un bon moment. Quant à Simplet ( Shunsuke) il était déjà parti vers la forme assoupie.

 

Une fois les sept nains réunis autour de Blanche-neige, éblouis par sa beauté, ils la contemplèrent un moment, Umino-senseï déclara tout content:

- On le ramène avec nous?! On le ramène avec nous?!

Endo reprenant les choses en mains décida de soumettre cette proposition au vote et demanda:

- Qui est pour?

Tous levèrent la main et la patte pour dormeur qui s’était exceptionnellement réveillé.

Tous regardèrent avec surprise en direction de Shinomiya-sempaï qui pour une fois n’était pas d’avis contraire:

- Oui?! Je ne suis pas fou! Laisser une personne dehors serait une faute au règlement!

Et hop! En route pour la maison! Les sept nains portèrent délicatement Keita et l’emmenèrent dans leur petite chaumière.

 

Arrivés devant leur porte ils se demandèrent où le déposer.

- Oh! Il peut dormir… Atchoum! dans mon lit! Atchoum! Je lui ferai… Atchoum! Ça! Et çaaatchoum!

- il en est hors de question! On ne sait même pas où ça a traîné! Dit Shinomiya-sempaï.

- … mou…moua je je…veux bien… lui prêter mon lit. Bégaya Iwai-sempaï.

- Arrête de t’agiter dans tout les sens! Ordonna Endo à Shunsuke.

- Il peut dormir dans le lit de Tonosama, ce gros paresseux dort toujours avec moi! Déclara Umino-senseï.

- Très bonne idée!! S’exclama Endo.

La nuit passa sans trop de problème, enfin si on oubliait le fait que Naruse-sempaï ait voulu profiter de l’obscurité pour faire… on ne saura jamais quoi! À Keita, et ce grâce à Shinomiya-sempaï:

- Je te rappel qu’il est interdit de se lever la nuit! Retourne immédiatement te coucher!!

Le lendemain matin, Keita se réveilla, bailla, s’étira et se frotta les yeux avant de les ouvrir, enfin! Autour de lui se trouvait sept petits hommes! Il ne put s’empêcher de crier:

- KYAAAAAAAAAAAAAAA!!!! Qu’ils sont mignons!!!

Les sept nains s’étant couchés à ce cri, comprirent qu’il n’y avait aucune menace et se relevèrent tout de suite après, sauf Tonosama qui lui s’était rendormi par terre!

L’heure des explications étant venue, ils décidèrent de se rendre au salon, pour s’installer sur des chaises et y boire un café.

 

- Si j’ai bien compris, ta belle-mère a voulu te faire tuer par pure jalousie, tu t’es enfui et te voilà sans domicile fixe! Conclut Endo.

- C’est exact! Mais si vous voulez bien de moi ici, en échange je pourrai faire à manger, le repassage, le ménage…

- Le repa…quoi?! Mais qu’est ce qu’il raconte?! S’exclama l’un des nains.

- …

-…

-…

-… ^^’ (Blanche-neige)

- Pour mouaaatchoum! C’est d’accord! Atchoum!

Endo regarda ses compagnons et observa que chacun d’eux acquiesçait d’un signe de tête, même Tonosama. Il déclara alors:

- Apparemment nous sommes tous d’accord!

La journée débuta enfin, tout le monde parti au travail tandis que Keita commençait ses tâches ménagères… et c’était pas ce qui manquait dans cette maison! (si seulement il pouvait venir dans la mienne!! T.T)

 

Une semaine s’était déjà écoulée depuis ces arrangements, Keita était en train de finir de préparer les repas du midi:

- Bonjour! Vous avez bien dormi? Je vous ai préparé un bentô!

Tour à tour, les nains passèrent devant Keita pour recevoir leur repas ainsi qu’un baiser. (sur la joue! Je précise)

Endo partit le premier, le sourire aux lèvres ; Umino-senseï sorti en disant « Bonne journée », le tout avec un grand sourire, dormeur dans les bras…

C’était maintenant Iwai-sempaï qui s’avançait timidement vers Keita, quand il reçut son baiser, il devint rouge écarlate et s’enfuit à toutes jambes!

Quand à Shinomiya-sempaï, il ne voulait pas y aller, mais il ne voulait pas non plus être en retard! Le règlement avant tout! Il passa donc à son tour, Keita lui donna son repas et lui fit une bise, il s’en alla le rouge aux joues malgré tout.

Naruse-sempaï arriva ensuite, reçut son bisous, rougit des pieds à la tête et ne trouvant plus ses mots puis, éternua!

Il ne restait plus que Shunsuke, qui s’avança craintivement, Keita se pencha pour lui donner un bisous sur le front quand il s’arrêta brusquement!

- Mais?! Naruse-sempaï?! Qu’est ce que tu fais là?!

- Encore! Atchoum!

Devant cette réaction, Keita ne pu s’empêcher de sourire et de lui redonner un bisous.

A ce moment là, Naruse-sempaï releva la tête pour voler les lèvres de Keita!

- KYAAA!!!

Un éternuement empêcha Naruse-sempaï de s’excuser et l’envoya valdinguer à l’autre bout de la maison, faisant sursauter Keita qui s’empressa de l’aider à se relever. Ne pouvant céder à la tentation, Naruse-sempaï le renversa au sol et lui sauta dessus.

- Ça suffit!! Va travailler ton revers sur le terrain!! Immédiatement!!! S’écria Keita.

 

Ils étaient enfin partis travailler, permettant à ce dernier de s’occuper de la maison.

- Ah enfin seul… souffla-t-il.

 

 

***

 

Au même instant, à l‘autre bout du royaume, la Reine ne se calmait toujours pas! Loin de là! Car le Miroir ne cessait de lui répéter que Keita aurait quand même plus de chocolats que lui!!

- C’en est trop!! Le chasseur! Qu’on appel le chasseur!(Ôsama)

Celui-ci arriva quelques instant plus tard, frappa à la porte et entra. Il était comme toujours extrêmement élégant, il s’inclina devant Kaoru-sama et attendit les ordres.

- Que voulez-vous? Ô Ma Reine?

- Rapporte moi le c?ur de Blanche-neige!!

- Oui! Mon…euh… Ma Reine!

Après quelques secondes de silence, il sourit et s’exclama:

- Au fait… Vous avez prévu une petite fête le 14?

Kaoru-sama pensa alors avec joie que quelqu’un se souciait enfin de son anniversaire! Il s’empressa de répondre:

- Oui, oui je pense!

- Oh chouette alors! Je vais pouvoir m’éclater et donner mes chocolats à la personne que j’aime!

Pensant alors que ces chocolats étaient pour Blanche-neige, il déclara hors de lui:

- Part immédiatement! Et ne reviens qu’avec le c?ur de Blanche-neige!

Le chasseur s’inclina et partit rapidement dans la forêt pour échapper au courroux de la Reine.

 

***

 

Au même moment Keita monta dans les chambres pour ramasser le linge sale: caleçons, T-shirts plein de sueur, pour certains et les chaussettes… (qui, bien sûr étaient quasiment toutes à l’envers ou en boule!) puis redescendit mettre la lessive en route « Dieu merci les machines à laver sont là! Je me vois mal aller à la rivière pour laver le linge à la main! ».

Une fois lancée, ce fut au tour du lave-vaisselle. (Vive le 21ème siècle)

- Et maintenant, l’aspirateur! Se dit-il.

Comme toujours en sortant le linge dehors, il se mit à chanter avec les oiseaux.

 

Puis, l’heure des courses approchant, il se dit à haute voix :

- Ah! Heureusement que la viande congelé, les pâtes et le fromage poussent sur les arbres! (Ceci est une fan fiction! Ne pas paniquer!!!)

- Ah! Bonjour Écureuil! Bonjour Lapin! … Biche,… Oh et bien le bonjour à vous, Monsieur le Chasseur d’Homme!

- Quoi?! Comment le savez-vous? Répliqua Ôsama.

Keita n’étant pas plus perturbé que ça, continua à partir en direction des arbres à viandes… « Siffler en travaillant…!! »

Il continua son petit bonhomme de chemin puis d’un coup, réalisant les paroles qui s’étaient échangées, il s’arrêta net, et sans se retourner, fit marche arrière et s’arrêta devant le chasseur qui fut extrêmement troublé de sa réaction. Une fois arrivé là, regardant dans les yeux de Ôsama, il fondit en larme.

- Vous… snif… Vous êtes venu me tuer… snif…

- Je… et ben… euh… oui!

- Alors soyez plus sûr de vous!! Redressez-vous! Épaules en arrière! Tête droite! Les genoux tournés vers l’intérieur! Les pieds écartés! Levez la main droite et dîtes « Je le jure »!

- Je le jure!

- Ah! Zut! Je me suis trompé de réplique!!

- …

Le chasseur comprenant qu’il venait de se faire humilier répondit finalement:

- Vous m’avez battu… je ne vous ferai rien!

- Yeah!! Youpiiii!!! J’ai gagné!! Bon eh ben… c’est pas tout ça, mais je suis pressé! Alors salut! Dit-il en se carapatant dans les bois avant que Ôsama ne revienne sur sa décision.

 

Le Chasseur repartait perdant pour la première fois de sa vie… Il n’était pas du genre à se faire avoir, mais Blanche-neige l’avait agréablement surpris ; tout d’abord, lors de son arrivé en l’écoutant chanter puis lorsqu’il l’avait récompensé d’un immense sourire lorsqu’il avait compris qu’il ne lui ferait rien!

 

Sur le chemin du retour, Ôsama réfléchit à ce qu’il pourrait bien raconter à la Reine pour éviter de se faire jeter aux lions… « Ah! Non! C’est vrai! La peine de mort est abolie depuis 3 jours! … Heureusement pour moi! »

 

Puis soulagé d’un poids, il commença à rentrer au château, passant par le village, il vit une boutique de chocolat : « Jeff de Bourges » (désolée mais j’ai pas les moyens) et dit:

- Humm ça à l’air bien bon tout ça! En plus, dans moins d’une semaine on sera le 14 février! Je vais enfin pouvoir lui déclarer mes sentiments!!

Puis, ne pensant plus qu’à préparer ce jour si spécial, il rentra chez lui en oubliant de faire son rapport à Ôjo-sama. (Reine)

 

***

 

La Reine quand à lui, attendait maintenant depuis plusieurs jours le c?ur de Keita. Sa patience arrivant à son terme, il alla devant son miroir et demanda:

- Miroir ô mon beau (ça va les chevilles? Pas trop enflées?) Miroir, dis moi qui aura le plus de chocolat le jour de la Saint-Valentin?!

- Oh… A quoi bon me poser la question tous les jours?! Franchement j’en ai marre de toujours répéter la même chose « et l’auteur à deux sous! Tu pourrais au moins me donner un texte valable!! ».

- La FERME!! Espèce de Miroir déchu!! Même pas foutu de me donner une réponse!!  Je vais te jeter aux ordures!! (la menace du siècle -_-°)

- Vous ne pouvez pas! Sinon vous êtes bien parti pour sept ans de malheurs!!

- Bon, maintenant, je veux savoir ce qui se passe.

- Ah oui! C’est toujours Blanche-neige qui gagne! Le chasseur a perdu! Et 1 jeu à 0! Quel score!!

- T’es commentateur sportif ou quoi?! s’exclama la Reine.

- Quoi?! Cet imbécile n’a même pas réussi sa mission?! Bon! Je vais au sous-sol, On dit toujours qu’on n’est jamais mieux servi que pas soi-même!!

 

Kaoru-sama se dirigea vers sa bibliothèque, fit basculer un livre et un pan de son mur s’ouvrit sur un escalier sombre, froid, et aux murs couverts de toiles d’araignées! Ce passage étant secret, personne ne venait faire le ménage, lui-même n’étant pas doué pour ces tâches…

« Eh oh! Je t’entends ! Je te signale!! » répliqua Kaoru-sama.

Une fois en bas, il s’arrêta devant une porte où la Reine lut à haute voix:

- « Alors, pour entrer, tirer la poignée vers soi… puis entrez! » Comme si j’avais besoin de ça pour ouvrir une porte!! 

Une fois à l’intérieur, il chercha dans une des bibliothèques des livres de sorcellerie. Il en trouva deux: « Comment changer d’apparence »  et l’autre « Comment empoisonner l’existence d’autrui » (l’un d’eux laisse un peu à désirer…)

 

Il ouvrit ensuite les deux livres sur les sorts de son choix et commença la préparation des deux potions en même temps.

 

- Eh voilà ma pomme empoisonnée! Ha! Ha! Ha! Bon maintenant je n’ai plus qu’à boire l’autre potion et mon apparence deviendra celle d’une vieille grand-mère!

Il prit le verre au contenu pas très engageant: 3 étages de couleurs, visqueux… quand il l’avala, il s’arrêta après en avoir bu une gorgée et lâcha le verre qui se brisa.

Et les douleurs commencèrent! De la vapeur s’échappa du corps de Kaoru-sama, qui essaya d’une main de s’agripper à l’établit tandis que l’autre s’appuyait fortement sur sa poitrine!

La douleur s’étant attérée, il put enfin se redresser. Ouvrant les yeux, il constata à haute voix:

- Pourquoi l’établit est aussi haut?! Ah! Mes manches! Non! Mon pantalon!! Mais qu’est ce qui m’arrive?! Bon y’en a marre faut que je remonte d’urgence demander de l’aide à Ichijo-sempaï.

 

Il se précipita vers les escaliers dont les marches étaient soudainement devenues imposante! Il était devenu impossible de les monter quatre à quatre comme il pensait le faire, les marches n’étant pas toutes de la même hauteur, (Ah bon?! ) il lui fallut beaucoup plus de temps au retour qu’à l’aller!

 

Une fois de retour dans sa chambre, il passa, haletant, devant le Miroir, son reflet le fit hurler et Ichijo-sempaï apparut puis hurla à son tour. Il fut pris d’un fou rire incontrôlable, Kaoru-sama reprit alors ses esprits et s‘écria:

- Ca suffit!! Je vais te rétrograder comme vulgaire miroir dans les toilettes pour hommes! Et crois moi, ils ne sont pas aussi propres que tu le crois!!

La menace fut prise très au sérieux et Ichijo-sempaï retrouva son sérieux.

- Mais qu’est-ce qui m’arrive?! Pourquoi je ressemble à un môme de cinq ans?!!

- Expliquez-moi ce que vous avez fait en bas.

Kaoru-sama lui raconta ce qu’il s’était passé dans les moindres détails et le Miroir conclut:

- C’est simple! La potion était belle et bien destinée à vous vieillir, le premier étage de la potion correspondait au stade de l’enfance, le deuxième au passage à l’age adulte et le troisième à la vieillesse! Étant donné que vous n’avez bu qu’une gorgée, vous avez rajeuni!

- …

- Voyons le bon côté des choses Majesté, vous êtes de nouveau un ridicu… Gloups… mignon et charmant enfant! Qui pourrait vous résister?

- Ah oui! Tu as raison! Même Blanche-neige ne pourra pas se méfier de moi!

Un rire cynique… (euh non)… un rire d’enfant remplit la pièce. Puis voulant sortir discrètement du château, il emprunta des passages secrets, il se mit alors en route en direction de la forêt Bell Liberty Wood!

 

***

 

A ce même moment, le calme régnait dans la maison des sept nains, ceux-ci étant déjà tous partis. Keita en avait l’habitude maintenant, il aimait sa petite vie tranquille. Il lui manquait juste un je-ne-sais-quoi…le rendant quelque peu mélancolique. Retrouvant le sourire, il se mit à chanter puis apercevant des animaux, il se mit à leur parler:

- Vous savez quoi? Je crois bien que Grincheux et Timide sont amoureux! Ils s’échangent de ces regards… je suis sûr de moi! Alors…le prochain couple… hum…

Des pleurs l’interrompirent.

- Ouin… ouin… je veux ma maman! Au secours, je suis perduuuu…

Keita s’approcha de l’enfant et dit:

- Oh qu’il est mignon!!! Puis, gêné, il reprit plus sérieusement: Tu t’es perdu? Comment tu t’appelles?

- j’ m’ appel Kao… euh… non… Ichijo!

- Tu veux que je t’aide à sortir de la forêt?

- Oui mais avant… coupé par les gargouillis de son ventre, il rougit.

- Ah?! Ah je vois! Alors suis moi.

Ils entrèrent tous les deux dans la petite chaumière où Blanche-neige y prépara deux chocolats chaud qu’il mit au micro-onde, pendant que l’enfant s’asseyait. En ce tournant vers lui, il sourit de le voir assis sur la chaise de Grincheux. Cela lui rappela les précieuses règles de la maison: « alors euh… la deuxième: « ne jamais parler à un inconnu » la première… « toujours respecter les règles » oups c’est mal parti… la troisième était… euh… « Regarder des deux cotés de la route avant de traverser », et la quatrième! Ah celle-là je la connais!  « ne jamais accepter un présent d’un inconnu et surtout pas d’une vieille femme ».

Pile à ce moment là, le bambin lui présenta un panier remplit de pommes. Les pommes ça fait cliché pensa Keita…

- J’ai de quoi manger! Ma maman m’a toujours dit de manger « 5 fruits et légumes par jour »!!

Se sentant gêné par ce qu’il avait pensé, il répondit:

- … Avec joie!!

Keita en prit une sans se méfier.

- Humm elles sont délicieuses! Puis remarquant qu’il n’en avait pas pris lui proposa d’en prendre une.

A ces mots l’enfant éclata de rire.

- Ca y est! Tu vas mourir!! Enfin… je crois…

 

Keita s’effondra à terre, le sort en était jeté, la Reine reprit donc son apparence normale. Reprenant ses esprit après sa transformation, il se pencha paniqué sur le corps de son « fils » et s’exclama:

- Oh non! Mais qu’est-ce que j’ai fait? Je ne voulais pas! Enfin… Si! Mais…

 

Lorsqu’ils avaient parlé ensemble, Kaoru-sama s’était rendu compte de la gentillesse de Keita et avait changé d’avis, ne voulant plus le tuer. Mais à ce moment là, Blanche-neige avait déjà croqué dans la pomme!

Voulant le sauver, il le déposa sur un fauteuil, avant de partir en courant en direction du château pour trouver un contre sort!

 

***

 

Les sept nains avaient fini leur journée un peu plus tôt que d’habitude, un mauvais pressentiment les avait fait se dépêcher de rentrer.

Quand ils arrivèrent devant la maison, Endo remarqua:

- Regardez! La porte est ouverte!

- My honey…tchoum! J’arrive!

Les sept nains entrèrent alors et trouvèrent Keita assoupi dans le fauteuil!

Umino-senseï essaya de le réveiller sans succès. C’est alors que l’un d’eux trouva une pomme par terre et s’exclama:

- C’est une pomme empoisonnée!!

Les sept nains se dirent alors: « Oh mon dieu! Ça fait cliché! » (Oui! Blanche-neige l’a déjà pensé! ^^’).

- Que faut-il faire? Demanda Iwai-sempaï.

- Dans tous les contes de fée, il est question d’un prince embrassant sa princesse! Assura Prof.

- Oui mais au cas où personne ne s’en est aperçu, Blanche-neige est un mec! Et nous des nains! Qui a une autre idée? Demanda Shinomiya-sempaï.

- Tant pis on essaye! Qui passe en premier?! Dit Umino-senseï.

- Moi d’abord! Atchoum! Moi d’abord! Atchoum!

Tour à tour ils l‘embrassèrent, ne provoquant aucune réaction à Blanche-neige. Ils décidèrent alors de le mettre dans un cercueil de verre qu’ils avaient eux-même fabriqué, attendant de trouver un prince pouvant le réveiller.

 

***

 

La reine, arrivant au château, passa en courant devant les gardes qui se regardèrent complètement stupéfiés:

- Mais je croyais que…! (garde numéro un)

- Mais il était pas dans…! (garde numéro deux)

Il monta les escaliers « quatre à quatre », se précipita dans sa chambre, ignora Ichijo-sempaï et ouvrit le passage secret.

- Ô Majesté! Vous serez ravi d’apprendre que vous…! Mais il vient de me mettre un vent!

Une fois en bas, il reprit le grimoire et relut la page du poison qu’il avait mis dans la pomme et rechercha l’antidote… la totalité du sortilège d’empoisonnement prenait une demi-page. Et pourtant il y avait encore des inscriptions sous le texte.

- Ah! C’est à l ‘envers!

Il retourna le livre et lu:

- Alors… si vous voulez annuler ce sort:

1.Trouvez un Prince Charmant (lubrique)

2.La parenthèse est en réalité très importante!

3.XXX ce sont les choses que le Prince devra faire à la belle endormie.

- Et si c’est un homme?!

4.Eh bien si c’est un homme, il devra faire XXX! C’est assez clair?!

- Ah! D’accord!

5.En option: une fois fait, l’emmener au château pour se marier et avoir beaucoup d’enfant!

- Super! J’ai réussi à trouver! Bon maintenant va falloir que je trouve un Prince Lubrique…

Il remonta, se mit devant le Miroir et:

- Ah! Maintenant vous avez besoin de moi!

- Oui pourquoi?! Ça te dérange?!

- … Ô Majesté, que voulez-vous de moi?

- Euh… Eh bien… Vois-tu… j’ai besoin de trouver un Prince Lubrique!

- QUOI?!!!

- P… Pas pour moi!! Ne te méprends pas! C’est pour Blanche-neige!

- Oh… Tout de suite! « Allo?! 118 218? Oui… non… passez moi les pages jaunes! » Je préfère! « les pages jaunes… oui donnez moi le numéro d’un Prince Lubrique je vous prie.  Ah! Merci! Au revoir et bonne journée! »

- Ô Majesté! Le Prince va arriver d’une minute à l’autre!

 

Lhomme en question venait de franchir la porte. (Waouh! Cest ce quy sappelle service express! ^^) Le prince (Nakajima-san) du haut de son mètre quatre-vingt deux, et de sa posture très royale, prenait tout son temps pour arriver devant La Reine.

- Vous me voulez quelque chose?!

Ni bonjour, ni courbette, ce qui irrita passablement Kaoru-sama! Mais lheure nétait pas aux bonnes manières Dans une grimace il répondit:

- Oui, bien malheureusement

- Pardon?!

- Non, rien. Si je vous ai fait venir ici aussi vite, cest pour que vous sauviez   Blanche-neige!

- Et si jen ai pas envie?!

- Voici sa photo! Il tendit le portrait de Keita et rajouta, il est plongé dans un profond sommeil et pour len sortir il faut lui faire XXX Est-ce que vous acceptez?

- Huuuumm Bien volontiers! Et où se trouve cette charmante Blanche-neige?

- Dans la forêt Bell Liberty Wood!

 

Et le voilà partit, avec son fidèle destrier noir! (ah, non ne vous méprenez pas, ce nest pas un cheval! Mais une moto! Ça fait plus cool ^^)

Le bruit du moteur informa les sept nains de larrivée dun homme. Dun pas très assuré, il savança devant eux:

- Je suis là pour Blanche-neige!

Endo savança, lui montra le chemin lamenant auprès du cercueil puis le laissa seul.

Regardant Blanche-neige, il sentit un frisson remonter le long de sa colonne vertébrale, éveillant encore plus son désir, un sourire sadique illuminant son visage.

 

 

Vous pouvez passer votre chemin si vous naimez pas les relations sexuelles entre hommes. Vous connaissez tous la fin de Blanche-neige, on sait tous comment la réveiller, allez donc aux trois étoiles suivantes. ^^

 

***

 

Il déposa, ses lèvres sur celle de sa dulcinée qui frissonna à se contact. N'ouvrant toujours pas les yeux, Nakajima-san dit à haute voix:

–    Je le savais! Tu en veux plus!

Il l'embrassa de plus belle, en y insérant sa langue.

Ce qui provoqua alors le réveil de Blanche-neige, quelques peu agité, repoussant désépérément son assaillant.

–    Je n'ai que faire de tes protestations!

Et sans plus attendre, il déboutonna l'uniforme de Keita.

–    Prin...

–    Tu peux m'appeler Nakajima!

–    Non... Naka...san... arrêtez...

Alors que Keita ouvrait la bouche pour protester, il le réduisit au silence d'un autre baiser. Il n'avait plus aucune force, et face aux baisers de son tortionnaire, le refus se transforma peu à peu en excitation.

Doucement la langue experte descendait le long de son corps, s'arrêtant à son torse imberbe où il décida de s'attarder sur le téton durci de plaisir. Un long râle s'échappa de la bouche de Keita.

Et dans un geste habile il se débarrassa du reste des vêtements devenus gênants pour la suite.

Alors que sa main descendait lentement jusqu'à sa virilité, il la referma sur le sexe dur, pour y déposer les lèvres à son extrémité, le léchant d'abord pour finir par l'engloutir entièrement.

Il laissa un cri s'échapper:

–    Ah... aaaah....

–    Ne t'inquiète pas ça va faire un peu mal au début mais je vais bien te préparer...

 

Keita, encore embrumé par le désir, ne comprit pas tout de suite ses mots, mais quand son orifice encore inviolé lui fit mal, il se contracta et cria. Alors, son prince s'empressa d'ajouter

–    Là, tout va bien, détends-toi... lui chuchota-t-il.

Il avait inséré un doigt dans l'orifice, qu'il bougeait pour l'y habituer, ne mouillant pas comme une femme, il décida de lécher son anus pour faciliter l'entrée d'un deuxième doigt, qui ne se fit pas attendre.

A présent bien humidifié, les deux doigts bougeaient sans peine dans l'intimité de Keita.

–    Ah! Nakajima-san! Je... je vais jou...

–    Non, attend moi pour ça!

Sans lui demander son avis, il emprisonna son sexe d'une main et de l'autre il souleva ses fesses. Keita s'agrippa aux vêtements de ce dernier qui n'avait pas pris le temps de les enlever correctement, pour sa plus grande joie.

De nouveau Nakajima s'était emparé de ses lèvres, mêlant sa langue à la sienne. Incapable de retenir plus longtemps le désir ardent qui le consumait.

Un sourire sadique se dessinait sur son visage et lui souffla à l‘oreille:

–    Tu es trop mignon!

Keita avait alors fermé les yeux, s'abandonnant totalement sans défense à ce loup affamé.

–    Itadakimasu!

Profitant, de ce moment de relâchament, il le pénétra de toute sa puissance, sans merci.

Keita se cambra sous ce geste, cria de douleur, puis, s'habituant peu à peu a cette nouvelle sensation qui le brûlait de l'intérieur.

–    Je n'en peu plus, je vais bouger!

–    Att... Ah...Nakajima-san!!

Il commençait lentement à se mouvoir en faisant des vas et viens. Son amant y répondit en se cambrant d'avantage, s'abandonna au plaisir, accélérant petit à petit ce mouvement de leurs deux corps mêlés, les emportant tous deux dans une autre dimension qu'ils atteignirent au même moment.

 

Il fallut un long moment à Keita pour le faire revenir à la réalité. Il reprit conscience du fait que Nakajima, encore alangui sur son corps, haletait doucement, la tête posée au creux de son cou. Il réalisa alors que ce n'était alors que le début d'une longue, très longue nuit...

***

 

 Keïta sentant les rayons de soleil sur son visage, ouvrit les yeux et

- Humm! Bonjour Princesse, bien dormi?

- Oui Merci, balbutia-t-il, rougissant en repensant à la nuit passé

Il navait pas vraiment pu fermer l?il de la nuit, car son Prince Charmant euh, non Lubrique, ne lui en avait pas laissé lopportunité

 

Ils dirent au revoir aux sept nains qui, les larmes aux yeux, leur souhaitèrent tout le bonheur du monde (pour aujourd’hui comme pour demain, oui tout le monde connaît la chanson ^^). Ils retournèrent tous deux au château sans crainte, Nakajima-san ayant expliqué à Keita que Kaoru-sama avait remué ciel et terre pour quil se réveille!

 

La fête donnée en l’honneur de la Saint-valentin battait son plein et lorsque le couple arriva, il fut accueilli par une pluie de confettis. La Reine savança vers son fils et le serra dans ses bras, les larmes aux yeux.

- Okaeri!

- Tadaïma Okaa-san!

- Et moi?! Jcompte pour du beurre?! Bon, bah jvais au buffet!

 

Le Prince se servit des petits canapés quand il entendit des murmures.

- … voilà… je , bah oui voilà… enfin, je … vous aim… Ô ma reine… je vou…

Nakajima-san, agacé de ces lamentations, s’était retourné pour découvrir qu’il s’agissait de son bras droit, Ôsama! Et sans plus attendre il lui cria:

- Bon c’est pas bientôt fini?! Arrête de faire ta déclaration à ce petit four!! Et va voir cette maudite reine!!!

 

Le chasseur s’avança alors près d’Ôjo-sama, il posa un genou à terre et donna ses chocolat, tout en se déclarant, à la Reine:

- Majesté, je vous aime. Acceptez-vous de sortir avec moi?

- Oui! Lui répondit-il très ému de la proposition. (Oui j’aime les Happy End et alors?!)

 

***

 

Nakajima-san emmena Keita loin de la fête. Il enfila son casque et lui en donna un puis ils montèrent sur sa moto avant de se diriger vers son domaine. Arrivés devant les portes d’entrée, il porta son bien aimé dans ses bras, et lui demanda:

- Ca te dit de m’épouser?

- Waoh! … je crois que c’est la plus belle déclaration que j’ai jamais reçue… dit-il ironique.

- Alors?

- Je sens que je ne pourrai pas dormir avant très, très longtemps…

La réponse fut scellée d’un baiser. Et ne perdant pas une minute sur leur future lune de miel, il l’avait directement mené à sa chambre ou ils vécurent heureux et n’eurent pas beaucoup d’enfants. (Normal me direz-vous ^^)

 

 

 

 

 

(En)Fin!